top of page

Comment pratiquer la méditation du moment présent aussi appelé la pleine conscience ?

Dernière mise à jour : 26 nov. 2023

Un esprit sain dans un corps sain est l’aspiration de tous ceux qui accordent de l’importance au bien-être personnel. Pour la deuxième partie de ce populaire dicton qui implique la santé du corps, l’opinion publique reconnait l’activité physique comme étant cruciale.


Pour le premier composant qui suppose le maintien d’une bonne hygiène mentale, ce que bien des gens ignorent est que la méditation est l’équivalent de l’activité physique, en ce sens qu’elle permet, à force de pratique d’améliorer les aptitudes mentales et ultimement le bien-être psychologique.


«Apprendre à méditer permet de trouver la sérénité dans un monde chaotique. »


L'eau dans un désert.
La paix au milieu du chaos. L'eau dans le désert.



Ce guide contient l’essentiel à savoir sur la méditation du moment présent :




Qu’est-ce que la méditation ?


Le terme méditation dans sa définition la plus large fait référence à un état d’esprit qui consiste à porter son attention sur un objet quelconque. Cet objet peut être plusieurs choses : la respiration, le flux des pensées, les émotions ou même un dogme ou une idée philosophique qu’on voudrait approfondir. Donc, selon cette définition très inclusive, la méditation représente la focalisation de l’attention sur une cible précise.

Dans ce guide le mot méditation ne fait pas référence à cette définition, mais a une pratique mentale délibérée dans lequel une personne vise l’amélioration ou la création de certaines aptitudes mentales. Donc, dans ce guide le mot méditation veut dire de l’entrainement mental. Il y a différent type de médiation et chacune d’entre elles vise le développement d’habileté psychologique différente.



Type de méditation


Il existe plusieurs types de méditation, sans rentrer dans les détails voici quelques exemples:

-Méditation du moment présent

-Loving-kindeness

-kundalini yoga

-Zen méditation, etc.



Le choix de la méditation de la pleine conscience


Parmi les différentes pratiques, la méditation du moment présent représente la porte d’entrée idéale pour un débutant. Le but de cette forme de méditation est d’amener son esprit à être attentif à ce qui survient dans l’immédiat. L’amélioration de l’attention qui découle du mindfulness, permettra par la suite de pratiquer d’autre forme de méditation avec plus d’efficacité. De plus, il faut dire que cette même amélioration de la capacité d’attention est bénéfique dans toutes les activités de la vie.


Au-delà de l’attention, la méditation de la pleine conscience implique aussi une attitude de non-jugement et de laisser-aller. Il ne s’agit donc pas de s’horrifier des pensées ou des émotions qui nous traversent, mais simplement de les expérimenter avec pleine attention et présence sans les nourrir continuellement.


Les nombreux avantages du mindfulness meditation proviennent de cette attitude d’observateur parfaitement détaché. D’ailleurs, c’est grâce à cette tournure d’esprit que le méditant expérimenter finit par comprendre sa propre conscience. Cette même capacité à être présent sans jugement et la profonde compréhension de soi qui l’accompagne offrent aussi au pratiquant expérimenté une liberté d’être que très peu de personnes expérimenteront dans leur vie.


Listes des avantages

-Réduis le stress et la dépression

-Améliore les fonctions cognitives

-Renforce la mémoire

-Meilleur contrôle des impulsions

-Pleine conscience des émotions



Comment pratiquer la méditation de la pleine conscience


La mise en place d’une pratique de méditation est relativement simple. Les lignes qui suivent contiendront l’information suivante :




Étape 1 : Prendre le contrôle de votre nutrition

Avant même d’envisager de méditer, il serait grandement bénéfique de changer vos habitudes nutritionnelles. La santé intestinale (Gut Heath) a une influence non négligeable sur le cerveau. Pour que votre esprit s’imprègne bien des changements, provoquer par la pratique méditative ce que vous mangez doit être équilibré.


Étape 2 : Trouver le moment

Dans le but d’encourager l’automatisation du comportement et d’y faire une habitude, il serait bénéfique de méditer au même moment tous les jours. Certaines personnes vont méditer le matin en se réveillant, d’autres vont le faire le soir avant de se coucher ou sur l’heure du diner au travail et à l’école. L’important est de trouver le moment qui convient le mieux pour vous et d’y faire une habitude.


Étape 3 : Séance de courte durée et régulière

Dans le guide qui suivra, les sessions vont durer 10 à 20 minutes. Cependant pour les premières séances ce sera seulement 10 minutes. Ça va grandement aider à inclure votre pratique dans votre horaire que je suppose être très chargé.


De plus, ce n’est pas une exagération de dire que méditer 10 minutes par jour est préférable à une seule séance d’une heure par semaine. La régularité, la répétition sont cruciales pour une personne débutante. De plus, une unique séance d’une heure par semaine est risquée parce qu’en cas d’imprévu, il faudrait attendre la semaine prochaine, alors qu’une séance de 10-20 minutes peut facilement se déplacer dans la journée.


Étape 4 : Trouver l’endroit

Si vous méditez à la maison, il sera relativement facile de trouver un espace tranquille approprié pour votre activité. Si vous pratiquez au bureau et à l’école, vous pouvez chercher des espaces de repos. Ces derniers seraient plus appropriés qu’une cafétéria. Ce qui est primordial c’est que l’endroit de votre choix permette de méditer sans interruption et sans aucune source de distraction.


Étape 5 : Adopter une posture confortable pour vous-même

Souvent quand on évoque la méditation la plupart des gens vont s’imaginer une posture assise en jambe croisée. Il n’est pas obligatoire de s’asseoir de cette manière. Il s’agit simplement d’adopter une posture dans laquelle vous êtes confortable.


Étape 6 : Un modèle d’apprentissage simple et par étape

La meilleure manière d’apprendre une nouvelle d’activité est d’avoir une démarche simple et progressive. Quand il s’agit de la méditation du moment présent, Le Spectrum de l’attention de Diana Winston représente parfaitement cette approche. D’ailleurs c’est cette méthode qui sera décrite dans les lignes suivantes et qui servira de référence pour votre apprentissage de la méditation du moment présent.


Diana Winston est une professeure de mindfulness qui enseigne, écrit et parle du sujet depuis 20 ans. Parmi ses nombreux accomplissements, elle a entre autres enseigné la pratique méditative à la prestigieuse université de Californie à los Angeles (UCLA).

Site internet de Diana Winston : https://dianawinston.com/about



Étape 7 : Introduction à la méditation du moment présent - Attention focalisée


Explication

Le but de la méditation du moment présent est de pratiquer et d’améliorer la capacité d’attention. La première étape est d’améliorer la concentration qui est une forme d’attention focalisée sur un objet précis. Traditionnellement, cet objet est la respiration. Cependant avec l’expérience vous pourrez changer cette cible. Les bruits et les sensations corporelles sont des exemples d’alternatives recommandés.


Disons les choses comme elles sont, se concentrer sur sa respiration quand on débute en méditation peut demander beaucoup d’effort. Cependant l’amélioration de l’attention qui s’en suit sera bénéfique pour le développement de votre pratique et pour toutes les activités de la vie quotidienne qui requièrent de la concentration.


En somme, l’attention focalisée est une forme d’attention aiguë qui demande de l’effort et qui comprend une ancre méditative. Vous verrez au fil de votre progression que ses éléments varient.


Préparer votre esprit à la méditation

Malgré votre horaire chargé, vous avez réussi à créer un intervalle de 10 minutes par jour pour débuter. Vous avez trouvé un moment propice, dans un endroit paisible. Vous êtes confortablement assis prêt à commencer votre première séance de méditation.


Durant vos premières pratiques, pour renforcer votre immersion et même par la suite, il serait important de commencer par vous rappeler les raisons pour lesquelles vous voulez pratiquer la méditation du moment présent. Prenez le temps d’évoquer consciemment votre désir d’améliorer votre concentration, d’être moins distrait, et de retrouver votre clarté d’esprit.


Méditer

Commencer par prendre une grande respiration, prenez le temps de devenir conscient des mouvements de votre poitrine durant l’inspiration et l’expiration. Ressentez clairement l’expansion et la contraction de votre abdomen à chaque respiration. Observez la fraicheur de l’air à son rentré dans les voies respiratoires et aussi sa chaleur durant la sortie. Garder votre attention sur votre respiration tout en gardant le reste de votre corps détendu sans aucune tension. (La pratique devrait durer 10 minutes)


Rester concentré

Durant votre pratique, vos pensées viendront dévier votre attention de votre respiration. Devenez conscient que vous avez été déconcentré. Une fois que vous devenez conscient d’avoir été déconcentré, dites un mot comme pensée ou même égarement et retournez votre attention sur sa cible initiale.


Important

En raison de l’hyperconcentration requise, cette manière de pratiquer a le potentiel de rendre votre esprit paisible et limpide. Rappelez-vous que vous pourrez toujours revenir à cet état de sérénité et de clarté chaque fois que vous le désirez. C’est aussi une forme de méditation qui pourra servir d’échauffement à votre esprit lors d’autre pratique comme nous verrons plus tard. Avant de passer à la prochaine étape, il est conseillé d’avoir pratiqué l’attention focalisée cinq fois pour que votre esprit s’en empreigne bien.


Résumé de l'attention focalisée

Étape méditation du moment présent. L'attention focalisée.
Attention focalisée




Étape 8 : Développez votre pratique de la méditation du moment présent – Attention investigatrice et l’attention aux émotions


Explication

La prochaine étape est d’élargir le faisceau de l’attention durant vos séances. À défaut de se concentrer de manière singulière sur un objet de méditation, cette fois-ci vous apprendrez à devenir pleinement conscient des sources de distractions en eux-mêmes. À l’étape de l’attention focalisée si une pensée ou une sensation corporelle venait vous déconcentrer vous deviez simplement retourner le faisceau de votre attention sur votre cible. À l’étape de l’attention investigatrice quand une pensée viendra vous déconcentrer vous prendrez le temps d’identifier cette pensée et vous y garderez votre attention jusqu’à ce que son attrait disparaisse, pour ensuite retourner encore une fois votre attention vers sa cible.


Préparer votre esprit à la méditation

Pour l’étape de la préparation de votre esprit, précédemment, vous preniez le temps de consciemment penser à ce que votre méditation vous amènerait. Cette fois-ci, faites encore la même chose. Réfléchissez consciemment aux avantages que vous allez tirer de l’attention investigatrice. Soyez conscient que le fait d’observer les distractions elle-même vous permettra de mieux appréhender votre propre esprit. Penser clairement aux avantages que cela représentera en termes de connaissance de soi.


Méditer étape 1

Tout comme durant l’attention focalisée, prenez une grande respiration. Laissez votre respiration se faire d’elle-même. Prenez le temps de ressentir les mouvements du thorax et de l’abdomen en lien avec la respiration. Ressentez la rentrée et la sortie de l’air au niveau du nez. Cette fois-ci puisque vous avez plus d’expérience, vous pouvez changer aussi l’objet de votre méditation. Au lieu de contempler votre respiration, vous pouvez prendre comme sujet de votre séance les sensations dans les mains ou dans les pieds. Vous pouvez même choisir les bruits et échos autour de vous. Peu importe l’objet de méditation, faites un réel effort pour y garder votre attention, jusqu’à ce que l’inévitable arrivé des distractions se manifeste.


Rester présent

Cette fois-ci, lors de l’arrivé des distractions que ça soit une pensé ou une sensation physique, identifiez-la avec précision. Avez-vous mal à la tête ? Est que vous pensiez à un souvenir lointain ? Peut-être que c’est plutôt le souvenir récent d’une dispute que vous avez eu avec votre partenaire ? Peut-être même que vous vous êtes simplement mis à rêvasser à propos de vos vacances qui arrivent bientôt ? Peu importe l’origine de l’égarement, identifiez-la clairement. Une fois que vous l’avez identifié, garder votre attention sur elle. Observez la nature changeante de cette pensée destructrice. Quand elle perdra son intérêt, revenez simplement vers votre respiration ou toute autre ancre que vous auriez choisie.


Méditer étape 2

Une fois que vous fait 3 sessions de l’attention investigatrice, vous aurez complété la première étape de cette partie. Dorénavant il faudra rajouter la pratiquer sur les émotions pour les deux prochaines séances. Comme vous pourrez en juger par vous-même, méditer sur les émotions est une expérience enrichissante et révélatrice.


Comme d’habitude, assurez-vous d’être confortable et d’avoir du temps. Une fois que vous avez complété l’attention investigatrice, rajouter un autre 10 minutes pour cette pratique. Commencez par vous remémorer un souvenir déplaisant, mais non traumatisant. Observez vos émotions à la mémoire de cet événement. Qu’est-ce que vous ressentez ? Où exactement vous ressentez ce que vous ressentez ? Est-ce que cette émotion est aussi attachée à d’autres souvenirs que celle que vous avez en tête ? Est-ce que cette émotion est liée à un discours interne ?


Une fois que vos émotions et votre dialogue intérieur sont clairement identifiés changer votre cible pour un souvenir fortement agréable, si possible, votre meilleur souvenir. Encore une fois, passez au peigne fin tous les affects et pensées reliés à ce souvenir. Prenez le temps d’apprécier la maniabilité de votre esprit.


Vous étiez rempli d’émotion négative durant la visualisation du souvenir inconfortable, vous êtes maintenant rempli d’émotion positive. N’est-ce pas un curieux constat ? Ce genre d’expérimentation dans le laboratoire qu’est votre esprit comporte plusieurs avantages sur le long terme. Vous aurez une compréhension enrichie de vous-mêmes et posséderez une énorme maniabilité face à votre manière de réagir aux aléas de la vie.


Résumé de l'attention investigatrice

Étape méditation du moment présent. Attention investigatrice.
Attention investigatrice




Étape 9 : Développer votre pratique du mindfulness Attention libre


Explication

L’attention libre est une pratique dénouée de l’ancre méditative. En effet, contrairement aux deux étapes précédentes ou le pratiquant utilisait un objet auquel il revenait lorsque distrait, cette pratique n’implique pas une mire clairement définie. Le méditant portera son attention sur chacun des éléments de la conscience aux files de leurs apparitions successives.


Cette pratique est plus subtile et requiert une plus grande conscience de soi-même que les deux précédentes. La raison est que le but de la pratique n’est pas de s’assoir et de laisser les pensées gouverner librement l’espace de la conscience sans prêter attention à ce qui arrive. Si tel était l’objectif, il n’aurait pas de différence entre cette pratique et le simple fait d’être distrait et endormi par les pensées.


Au contraire ce qu’il faut c’est une attention pleinement présente qui prend pour cible le changement constant de la conscience. Les pensées viendront comme des vagues et sans se laisser emporter, mais en étant pleinement présent le méditant expérimentera la nature changeante, rebondissante et frivole de la pensée.


Préparer votre esprit

Tous comme pour les deux pratiques précédentes, a cette étape, il faudra apprêter votre esprit. Rappelez-vous que le but de cette pratique n’est pas la concentration aiguë comme à l’étape de l’attention focalisé. Ce n’est pas non plus l’attention élargie comme durant l’attention investigatrice Le but est, pour le répéter encore une fois, l’observation de l’ondulation, de la fluctuation, et du changement constant de l’attention.


Méditer

Prenez le temps de vous asseoir et d’être confortable. Prenez une grande respiration. Avant de commencer la pratique de l’attention libre, il faudra recentrer votre esprit. La meilleure manière de le faire c’est de commencer par l’attention focalisée. Donc, choisissiez une ancre que ce soit votre respiration, les sensations dans les pieds et les mains ou tout autre chose. Comme vous le savez déjà il faudra retourner vers votre ancre à chaque fois que votre attention s’en détourne.


Une fois que vous avez de la facilité à maintenir votre attention sur votre ancre, cela voudra dire que votre esprit aurait trouvé la clarté requise a la subtile pratique de l’attention libre. Cette partie de la pratique de l’attention libre devrait prendre 10 minutes.


Ensuite, détachez-vous de votre ancre, mais restez présent. Dès que vous aurez une pensée, une sensation corporelle ou même un inconfort, devenez pleinement conscient de ce qui vous arrive. Vous verrez très vite qu’une pensée en amène une autre. Vous pensez peut-être à la dernière fois que vous êtes sorti souper dans un restaurant avec un ami. Peut-être que ce souvenir par ricochet vous ramène à la première fois que vous avez eu le courage d’inviter une personne qui vous intéressait à sortir.


Ce rappel de votre premier amour vous fait rebondir à votre adolescence. Peu importe, ou vos pensé vous amène, peu importe ce que vous ressentez, faites-le pleinement. Tout comme un navigateur qui aurait descendu les voiles, éteint le moteur et se laisserait porter par le courant. Vous pouvez prévoir 10 minutes pour la deuxième partie.


Rester présent

Durant l’attention libre, la concentration formelle est requise seulement à la première étape, pendant laquelle, vous apaisez votre esprit. Cependant, durant la deuxième étape il est primordial de rester présent et de ne pas laisser les pensées se glisser dans votre esprit sans être attentif !!


Résumé de l'attention libre

Étape méditation du moment présent. Attention libre.
Attention libre




Étape 10 : Développer votre pratique du mindfulness - Attention naturelle


Explication

L’attention naturelle est un concept arcane de la pleine conscience traditionnellement réservé aux expérimentés. Elle permet de transcender la plus grande illusion de la conscience qui est l’illusion du moi. C’est une forme d’attention que nous avons tous expérimentée dans nos meilleurs moments d’où le descriptif de naturel. C’est l’attention de l’artiste plongé dans la création de son œuvre, de l’athlète dans un état de flow etc. des mots comme pure, parfaite, lumineuse sont utilisés pour décrire cette forme d’attention. Une autre caractéristique de l’attention naturelle est qu’elle est dénouée d’un sentiment de soi.


Durant cette pratique, l’illusion que la conscience et les expériences qui en découlent proviennent d’un point focalisé disparait. Au contraire, elle laisse place à un sentiment d’ouverture et de connexion avec ce qui se passe.



Préparer votre esprit

On ne crée pas consciemment les formes et les couleurs que nous voyons, cela s’applique aussi pour les bruits et les sons que l’on capte. Tous les phénomènes qui sont observables apparaissent librement dans l’espace ouvert qu’est la conscience. Cependant, l’attention que nous portons sur les éléments de la conscience comme les pensées et les émotions est empreinte d’une illusion créationniste et de dualité.


C’est comme s’il y’avait une distance entre nous et ce qui survient. L’attention naturelle permet entre autres de briser ces fausses impressions. On observe alors que l’esprit est de nature vaste, ouverte, comme le ciel et que ses différents composants comme les pensées, les émotions sont simplement de passage comme les nuages.


Méditer

Il faut commencer par pratiquer l’attention focalisée pendant 10 minutes comme vous avez appris aux étapes précédentes. Une fois les premiers 10 minutes complétés et le calme retrouvés, vous pouvez commencer la pratique de l’attention naturelle. Il sera plus facile pour vous d’accéder à l’attention naturelle en vous remémorant les moments qui correspondent à l’état d’esprit recherché. Essayé de vous rappeler un moment de votre vie où vous étiez paisibles et connectés à ce qui se passe.


Peut-être que c’est dans votre enfance, pour certains c’est quand ils sont dans la nature, ou durant la pratique d’une activité sportive qui vous passionne. Si vous n’avez pas de souvenir relié à l’attention naturelle, essayez d’imaginer cet état de connexion total avec ce qui se passe. Garder en tête cette image et essayer de vous laisser y plonger complètement. C’est un sentiment de bien-être fondamental qui est toujours la quand vous en avez besoin. Durant cette perspective vous serez absorbé par les éléments de la conscience tout en étant dénoué d’un sentiment de moi.


Rester présent

Durant la pratique de l’attention naturelle, vous devez d’abord commencer par pratiquer votre concentration avec l’attention focalisée. Par la suite vous devez vous remémorez un souvenir qui encourage la perspective expérientielle de l’attention naturelle décrite plus haut et vous laisser plonger.


Important

Au départ, il est beaucoup plus facile d’appréhender le côté conceptuel de l’attention naturel que de l’expérimenter pleinement. Donc. Ne soyez pas frustré envers vous-même si les directives précédentes ne vous permettent pas de clairement y plonger. Si vous vous êtes rendu jusqu’à cette étape, vous avez acquis l’essentiel de la pratique de la pleine conscience. D’ailleurs il y’aura des articles dédiés strictement à l’attention naturelle pour l’explorer en profondeur.


Résumé de l'attention naturelle

Étape méditation du moment présent. Attention naturelle.
Attention naturelle



L’intégration de la méditation dans la vie quotidienne


Étape 1 : Méditer au quotidien

Étape 2 : Développez votre pratique – trouver un expert


Étape 1 : Méditer au quotidien

Une fois que vous avez fini la pratique de l’attention naturelle, le principal de la pleine conscience a été vu. Dorénavant il faut vous rappeler que l’un des objectifs centraux de la méditation est de devenir conscient de soi-même en dehors des séances de méditation.


Supposons que vous êtes dans un café avec votre partenaire. Disons qu’elle est assise à vos côtés en train de lire le journal tout en sirotant son café. C’est peut-être la période hivernale, alors à travers la fenêtre, vous pouvez apercevoir les flocons de neige qui doucement, mais surement descende vers le sol. Le café chaud que vous avez dans les mains représente tout un contraste par rapport au givrant spectacle hivernal.


Ce moment que vous avez est empreint de beauté et de quiétude, mais vous ne le voyez pas. Vous êtes entièrement absorbée par les agitations de votre esprit. Grâce à la méditation, vous deviendrez progressivement conscient de la nuisance, de la lourdeur et très souvent de toute l’inutilité de nombre de vos inquiétudes. Peut-être alors que ce fameux moment pourrait être apprécié dans toute sa beauté.


Étape 2 : Développez votre pratique – trouver un expert


Le principe de la méditation du moment présent est simple et c’est dans la pratique et la consistance qu’elle révèle toute sa valeur. Cependant comme dans toute activité, l’encadrement d’un expert permet un développement optimal. C’est dans cette optique que le lecteur de ce guide est fortement encourager à télécharger une application de Mindfulness pour développer sa pratique.


D'ailleurs les livres et applications recommandés se trouvent dans la dernière section de cet article. Toutefois concernant le téléchargement d’une application et la recherche d’un expert, je vous conseillerais vivement de lire les mises en garde qui suivent avant de faire un choix.



Mise en garde et livres recommandés

Malgré les nombreux bénéfices associer à l’entrainement mental qu’est la méditation. Certaines précaution et mise en garde sont nécessaires :


1.Pas une religion

2.Ne pas supprimer ses émotions.

3.Loving kindness

4.Éviter les faux gourous.

5.Considération pour ceux que la vie a blessés

6.Livres et matériels recommandés


1. Pas une religion !

Le premier point est que la méditation n’est pas une religion. Cela veut dire que peu importe la profondeur des expériences subjectives qu’une personne peut vivre en méditant, cela ne peut pas servir de preuve ou de principe de base pour expliquer les phénomènes naturels et l’univers. Les principes physiques et mathématiques ne seront jamais altérés par les expériences subjectives de notre petite personne.


Il faut à tout prix éviter les professeurs ou les gourous qui ne comprennent pas ce concept. C’est sur le même ordre d’idée qu’il ne faut pas télécharger les applications de méditation qui ne font pas non plus la distinction entre les expériences internes et la réalité externe matérielle qui encore une fois ne peut être étudiée qu’à travers des sciences modernes comme la biologie, la physique, les mathématiques, etc.

2. Ne pas supprimer ses émotions

Le deuxième point est que la pratique du mindfulness amène à une forme positive de détachement émotionnel qui permet de faire face aux expériences désagréables. Cependant le but de la méditation n’est pas de nier et surtout pas de supprimer ses émotions, mais plutôt de les expérimenter avec pleine présence, sans forcément se laisser emporter par ces mêmes pensées.


Cette capacité d’attention détachée nous rend sur le long terme plus critique de nous-mêmes et permet d’éviter de se laisser piéger dans une boucle de réaction dans laquelle les pensées négatives engendrent des états émotionnels négatives qui à leur tour engendre des pensées négatives.

3. Loving-kindness

Le troisième point est dans le même ordre idée que le premier. Pour ne pas devenir détaché de ses propres émotions et garder notre capacité à ressentir pleinement nos émotions, il est conseillé d’inclure sur le long terme la méditation metta (Lovingkindness). Pour résumer, la pratique du loving-kindness consiste à expérimenter pleinement, grâce à des exercices de visualisation, l’amour qu’on a pour un être cher et d’élargir, toujours grâce à de la visualisation cet amour pour autant de personne que possible. La pratique du loving kindness sera détaillée dans d’autres articles du blog.



4. Éviter les faux gourous.

Le quatrième point est d’éviter les gourous qui poussent leur étudiant à des actes immoraux ou malveillants. La malléabilité et la résilience émotionnelle qu’apporte la méditation ne sont pas des raisons pour briser vos principes moraux et le gros bon sens. C’est plutôt un outil permettant de mieux apprécier les bons jours tout en nous préparant aux tempêtes inévitables de l’existence.

5. Considération pour ceux que la vie a blessé

Le dernier point est pour ceux qui ont subi des traumatismes ou des blessures émotionnelles graves et qui n’ont pas encore commencé la méditation. Le fait de devenir pleinement conscient de ses émotions, pensée, sensations reliées à un événement traumatisant peut être très difficile. Dans un tel cas, Il est conseillé d’avoir entamé un processus de guérison accompagné d’un professionnel (Psychologue, thérapeute, etc.) avant de commencer la pratique de la méditation.


D’un autre côté, le lecteur de ce guide qui mettrait en place l’habitude de méditer plusieurs mois voire années avant de vivre une expérience traumatisante aura développé tous un bagage de résilience et de souplesse émotionnelle qui lui permettra de grandement faciliter sa réhabilitation après un quelconque choc.


6. Livres et matériels recommandés

Le concept de la médiation du moment présent est simple, mais en raison de la nature errante de nos pensés l'application des principes méditatives peut être relativement difficile. Les livres et matériels ci-dessous font partie de ceux que je recommande pour ceux qui veulent avoir du matériel théorique supplémentaire et recevoir de l'aide dans leur pratique.



Livre sur la méditation du moment présent :

Fully Present : The Science, Art, and Practice of Mindfulness Kindle Edition


Livre sur la méditation du moment présent :

The Little Book of Being: Practices and Guidance for Uncovering Your Natural Awareness



Application de méditation gratuite (UCLA)

« En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises. »

2 Comments


dudu sasa
dudu sasa
Oct 08, 2022

Superbe l'article ! j'ai beaucoup aimé ... merci

Like
Ralph Neptune
Ralph Neptune
Oct 08, 2022
Replying to

Ça fait plaisir !

Like
bottom of page